Ua Huka – activités – 2/3

IMGP1766Le 27 avril, nous fêtons nos 1 an de vie commune. Un an déjà que notre lune de miel a débuté ! Que le temps passe vite, même quand on prend son temps. Pour marquer l’événement, une sortie en bateau dans les océans du pacifique n’aurait pas été très originale… Nous optons donc pour une balade à cheval sur les hauteurs de l’île. IMGP1767

Nous passons par les plateaux asséchés, les forêts de manguiers, les forêts de pins. Depuis la crête, nous avons une vue imprenable sur les différentes baies.IMGP1769

IMGP1773

Jean-Marie notre guide

IMGP1772

 

 

 

 

IMGP1770La descente est très impressionnante: nous passons par un petit sentier de randonnée, extrêmement pentu. Les chevaux avancent doucement pas après pas. Je me rends compte qu’un cheval est bien plus « tout terrain » qu’un 4×4 ! N’ayant pas beaucoup pratiqué l’équitation, je n’aurais jamais imaginé qu’un cheval puisse passer par de tels chemins. Cora qui a un peu plus d’expérience que moi, et qui est l’amie de tout animal qu’elle rencontre, est ravie… Elle arbore un sourire jusqu’aux oreilles…. Elle est aussi très amusée de me voir avancer avec mon cheval car celui-ci semble avoir, comme moi, bon appétit et s’arrête sans arrêt pour brouter les herbes qui lui passent sous le nez…

D’un point de vue culturel, le cheval est à Ua Huka, ce que la saucisse est à Strasbourg.DSC_0084 Ici, les chevaux vivent en liberté. Ils ne sont pourtant pas complètement sauvages, puisque tous sont marqués des initiales de leur propriétaire au fer sur leur croupe. Les femelles restent généralement en liberté alors que les mâles sont utilisés pour différents travaux. Pour les locaux le cheval constitue encore un moyen de déplacement quotidien, pour aller à la chasse dans les vallées reculées ou pour transporter les noix de coco depuis la cocoteraie.

Ici les chevaux ne sont pas ferrés et les selles sont en bois!!! Des sacs de jute assurent tout de même un minimum de confort à nos petites fesses non habituées. Ua Huka est également connu comme l’ile aux chevaux. Nous avons été surpris par la beauté de cette race. De petite taille, les chevaux de Ua Huka sont gracieux, élégants avec des traits plutôt fins et un poil soyeux. Ce sont eux qui ont servi à peupler les populations équestres des différentes îles des marquises.

 

DSC_0033Une autre visite inoubliable a été celle de l’arboretum. Nous sommes accueillis par le personnel qui travaille ici depuis les années 1980 date de sa création. Au début, l’arboretum avait pour vocation de trouver de nouvelles essences, à croissance rapide, adaptées au climat local afin d’approvisionner les artisans. DSC_0018En effet, les sculpteurs sur bois réalisant de nombreuses créations, les forêts de Ua Huka commençaient petit à petit à être  décimées.

 

 

Enfant, je n’étais pas fan des parcs botaniques,  mais l’arboretum de Ua Huka c’est un parcours dans la biodiversité gustative… Nous débutons par la collection de manguiers : mangues carotte, mangues trésor… Nous faisons une pause devant chaque ligne d’arbres pour en cueillir quelques unes que nous mettons dans notre sac ou que nous dégustons sur le pouce… DSC_0014Par la suite, nous découvrons la collection d’agrumes, mélange de variétés de Corses, du Mexique et également de Polynésie. Nous poursuivons ce parcours gustatif par des dégustations de pamplemousses jaune, pamplemousses rose, pomelos, oranges, kumquats et autres citrus… DSC_0024Pour chaque espèce, il y a de nombreuses variétés avec formes, couleurs, amertumes, acidité et goût différents ! Et devant chaque arbre nos sacs se remplissent petit à petit… DSC_0025

 

Au détour d’un buisson, notre guide nous dit: « et cela vous connaissez ? » Et je découvre ahuri un énorme pied de Combava bien chargé ! Quelle aubaine!!! Nous en ramassons une bonne quantité en vue de futurs plats thaï ou d’un bon poisson cru…DSC_0017 Nous terminons enfin par des fruits de la passion, des châtaignes locales,  des pommes Cythère, des pommes étoiles et autres délicieuses caramboles… Au final nous devons avoir au moins 25kg de fruits !!!!  Pour couronner le tout, notre hôte nous propose de nous raccompagner en voiture jusqu’au bateau à quelques km d’ici ! Quelle attention, quelle gentillesse,  c‘est extraordinaire ! Il nous propose même de repasser dans quelques jours…

IMGP1765A notre arrivée sur la plage, des jeunes reviennent de leur balade en Va’a (Pirogues locales à balancier). A peine un bonjour échangé, qu’un d’eux nous dit: « eeeeeyyyyyy vous voulez du poisson ? Je viens de pêcher des bonites à la traine en pirogue ! ». Il nous apporte alors une bonite de 4kg !

Nous voilà de retour au bateau chargés d’une récolte miraculeuse mais toujours autant chahutés par la houle…  Nous décidons donc de changer de mouillage le lendemain pour aller dans la baie invisible de Vaipaee, le village principal de l’île.

Ce contenu a été publié dans Les Marquises, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

4 réponses à Ua Huka – activités – 2/3

  1. Angelique dit :

    Mon dieu !!!!!
    Une selle en bois !!!! WTF !!!!! ouah ca dois bien faire mal au cucu meme pour des habitués !!!!
    Des bisous les jeunes

  2. Delphine (Aix) dit :

    Trop belles vos photos !!! Elles me font toujours autant rêver !!! Et le festin de rois que vous avez du vous préparer après toutes ces récoltes !
    Joyeux anniversaire de mariage les amoureux !!! <3

  3. Delphine dit :

    Encore merci….. mais ça me donne encore plus envie de TRES VITE revenir lol
    Combava ça me disait rien, j vais en parmer à mon tahitien de ce pas.

  4. MumMoma dit :

    Tout ceci donne envie d’aller vous rendre visite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *