Tahuata

Nous quittons Fatu Hiva, le dimanche 13 avril, le cœur chargé de bonnes énergies de toutes ces belles rencontres, . Pour notre départ matinal, une dizaine de dauphins accompagnent le bateau dans la baie.

Direction Tahuata à une cinquantaine de miles. TahuataSous spi, la majeur partie du temps, nous filons….On peut même dire qu’on « tartine », voir même qu’on se fait une « Pen Kalet » ( Ce sont nos amis qui ont un bateau de course, et qui dans leur plus mauvais jours, font le nombre de miles que nous faisons dans notre meilleur jour!)

DSC_0117DSC_0121DSC_0127

 

 

 

DSC_0129

 

Le sud de l’île est plutôt austère.

 

Puis, en remontant la côte sous le vent, on découvre son autre visage.DSC_0132 DSC_0130

 

 

 

DSC_0122

 

 

DSC_0131

Derrière, au nord de Tahuata, on aperçoit les côtes de Hiva Oa, l’île où sont enterrés Jacques Brel et Gauguin. Nous avons choisi de ne pas nous y arrêter. Nous avons peur d’une trop grosse affluence de bateaux dans un mouillage réputé pour être petit et rouleur…. Et puis nous pensons revenir en 2015 pour le festival qui se fera sur cette île!

La baie de Vaitahu:

En fin d’après midi nous mouillons dans le village de Vaitahu (principal village de l’île). Nos amis de Shenasa nous ont dit que nous pourrons nous connecter à internet…baie

DSC_0005L’eau est claire , il y a comme un petit air des calanques de Marseille. DSC_0006

 

 

 

Malheureusement, internet nous prend tout notre temps. Contrairement à Fatu Hiva, nous ne sommes pas allés à la rencontre des habitants de Vaitahu. C’est fou le temps qu’on peut perdre lorsqu’on se connecte au monde!

Cependant, nous partageons un moment magique le samedi soir à la messe de pâques. C’est un peu bizarre de ne pas s’être mariés à l’église mais d’y aller pour la messe de pâque. Il faut dire que les polynésiens sont très croyants et pratiquants, c’est un peu comme leur faire honneur que d’assister aux évènements religieux qui occupent une grande partie de leur quotidien.

A la nuit tombée, nous rejoignons les habitants de l’île. Les 4 vallées se sont rassemblées à Vaitahu pour célébrer ensemble pâque.La cérémonie débute à l’extérieur de l’église autour d’un feu. Tous (ou presque) de blanc vêtus chantent sur un fond de guitare, tambour, ukulélé. messe 1messe 2

 

 

 

 

 

extrait audio messe vaitahu ouverture

messe 3Nous pouvons sentir toute la ferveur de ces personnes rassemblées autour du feu. Les voix s’élèvent, d’abord les chœurs féminins, auxquelles répondent les chœurs masculins. On ne peut résister à l’envie d’enregistrer des extraits avec le téléphone. (on vous a mis quelques extraits audio).

 

On ne comprend rien aux paroles, c’est en Marquisien, mais la mélodie est joyeuse. Il n’y a pas vraiment UNE chorale car tout le monde connait les paroles et chante.

extrait audio messe vaitahu 1

messe 5Nous sommes émus par tant de foie.

extrait audio messe vaitahu 2

extrait audio messe vaitahu 3

A la fin de la messe, j’en ai même les larmes aux yeux….

extrait audio messe vaitahu Final

Une amie m’a dit: » c’est parce que Dieu est entré dans ton cœur… » DSC_0009 (2)Je ne sais pas quelle explication rationnelle on peut donner, mais ce qui est sûr c’est qu’à la fin de cette messe, on ne pouvait qu’avoir envie de dire « Je t’aime » à tout le monde… On s’est senti envahi par une douce harmonie. C’est assez difficile de mettre des mots sur ce ressenti alors écoutez les extraits, vous vous ferez une idée.

Pour tout vous dire nous avons quand même tenu, 2H de messe debout!Alors on peut vous assurer que c’était un bel évènement!

Baie de Hanatefau et Hapatoni

DSC_0080Nous quittons Vaitahu pour descendre plus au sud dans la baie de Hanatefau, la baie des dauphins. Les légendes racontent que ces derniers mettent bas dans une grotte sous marine de la baie. dauphinBizarrement, c’est dans la baie de Vaitahu, juste avant de remonter notre ancre, qu’une multitudes de dauphins nagent autour des voiliers. Et nous ne verrons rien du côté de Hanatefau.

DSC_0028Dans la baie d’Hapatoni, juste à côté d’Hanatefau, le bateau de croisière Paul Gauguin est mouillé pour la journée . Les habitants des deux vallées ont préparé les festivités pour recevoir tous ces touristes.DSC_0026

Sur le quai, une Marquisienne leur crie « Mave mai » (qui veut dire Bienvenus!), pendant que deux autres leur distribuent les colliers de fleurs réalisés par les familles des 4 valléesDSC_0025, le tout sur un fond de musical joyeux et entrainant.DSC_0022 Tout est décoré avec des branches, des feuilles, des fleurs, même le lampadaire. DSC_0023

 

 

Une partie des touristes reste à Hapatoni, tandis que l’autre est transportée dans l’autre village de Vaitahu. DSC_0019Tout est parfaitement bien organisé!

Nous aussi nous jouons aux touristes….

DSC_0085Les artisants se sont réunis sur la place principale, et ont disposé leur différentes créations sur leur stand.

 

 

A Tahuata, DSC_0041la spécialité c’est la gravure sur os. Le travail est minutieux. A l’époque, les marquisiens utilisaient beaucoup l’os en guise d’hameçon.

 

DSC_0038 DSC_0039 DSC_0040

 

 

 

 

On trouve également de nombreux colliers réalisés avec les graines locales. DSC_0037

 

 

 

 

 

Pendant que certains admirent l’artisanat local, d’autres peuvent swinguer au son marquisien. LDSC_0032es musiciennes (rejointes ensuite par un guitariste), rigolent tout le temps et transmettent leur joie de vivre.  En attendant le spectacle, les enfants timidement occupent la « scène »DSC_0034.

 

 

 

Puis vient le DSC_0042tour des danseuses! C’est coloré! Toutes chantent, le publique est envouté par ces voix exotiques.

DSC_0052DSC_0060

 

 

 

Normalement ce sont les hommes qui présentent le Haka… Mais absents aujourd’hui, ce sont les femmes qui s’en donnent à coeur joie.

DSC_0058

DSC_0061

 

 

 

DSC_0055

Après avoir fait le tour de l’artisanat, puis avoir regardé les danses, les touristes vont explorer le reste du village. DSC_0073 DSC_0072Il n’y a donc plus vraiment de spectateurs, pourtant les musiciens continuent à chanter tandis que les petites filles reprennent possession de la scène. Les mêmes chansons sont jouées mais cette fois ci ce sont les enfants qui chantent et font la chorégraphie….Laurent et moi n’arrivons pas à décoller tant leur joie de vivre est contagieuse. En voilà un excellent remède contre la dépression!!! « Fréquentez des polynésiens et vous verrez la vie du bon côté! »

DSC_0081Nous faisons également un petit tour du village qui malgré sa petite taille a tout de même sa propre église.  DSC_0083 DSC_0082L’île de Tahuata a eu une place importante pendant l’évangélisation de l’ensemble des Marquises. L’église de Vaitahu a d’ailleurs été financée par le Vatican.

DSC_0079

 

 

 

 

Baie de Hanamoenoa

Tous nos copains s’accordent à dire que c’est le plus beau mouillage des Marquises. IMGP1737L’eau y est vraiment claire, la visibilité bonne et on trouve une plage de sable blanc bordée de cocotiers… Quelques fois, les raies mantas envahissent la baie, on peut se joindre à elles en nageant juste à côté. Malheureusement, elles étaient absentes pendant les deux jours que nous avons passés là-bas. A défaut de nager avec elles, nous avons gonflé notre SUP pour nous balader dans la baie.paddle hanamemonaC4 paddle hanamemonaC3   paddle hanamemonaC1

 

 

paddle hanamemonaC2

IMGP1739Tahuata ou « La lumière du jour qui commence à éclairer l’horizon du ciel» selon la légende de la création des Marquises, est une île où ses habitants sont effectivement illuminés d’une belle lumière. Une douce chaleur humaine nous a effleuré.

Ce contenu a été publié dans Les Marquises, avec comme mot(s)-clé(s) , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Tahuata

  1. françois et Maria Bárbara dit :

    En effet, ça doit être difficile d’imaginer la soufrance de la Passion du Christ dans ce paradis de beauté et gentillesse mais ça ne peut pas vous faire de mal!
    Nous trouvons cela très bien. Et puis Laurent avec le maillot du Brésil à la veille de la coupe du monde c’est TOP.
    Bises

  2. Jacques et Martine dit :

    Superbes images et surtout l’idée de joindre des musiques est géniale. Cela nous permet de nous transporter un peu plus. Il ne manque plus que les sensations olfactives mais pour cela il faut se déplacer !!! Pour certains ça peut donner envie, pour les autres ils peuvent se contenter de voyager virtuellement, très rapidement et surtout gratos … Bises J&M et lézotre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *