Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi, Mais connaissez vous l’histoire de…

Depuis ma tendre enfance, j’ai toujours eu des animaux  de compagnie. Du chat, au hamster, à la tortue, au lapin nain, au cochon d’inde, au poisson rouge, c’était un vrai plaisir d’avoir ces compagnons… Quand on est enfant, ça nous responsabilise. On doit s’occuper d’eux, les nourrir, les nettoyer, les divertir… Bref, sur le bateau, nous avons également partagé notre aventure avec nos animaux de compagnie… Pas que nous les ayons choisis, par contre! on pourrait même dire qu’on s’en serait bien passé….

Au départ, nous avions sérieusement réfléchi à rapatrier le brave toutou Spi de Laurent. Mais depuis Trinidad, où la douane annonçait la mise à mort de tout chien se trouvant à bord d’un bateau, nous avions vite désisté… En fonction des us et coutumes à l’entrée de chaque pays, nous n’aurions peut être pas pu garder le brave SPI parmi nous…

Alors voilà pour compenser, nous n’avons pas eu qu’UN SEUL animal de compagnie, mais une bonne flopée. Voici Dudule, le plus gros que nous ayons eu parmi nous…. En espagnol ou en portugais, leur petit nom est tout de suite exotique: Cucaracha ou Barata mais en français…. CAFARD ça sonne beaucoup moins bien!

Le pire c’est que leur présence n’a rien à voir avec la propreté. Ils aiment les endroits chauds et humides… Alors dans un bateau autant vous dire qu’ils ont un bel espace de jeu!!!! Impossible de s’en débarrasser… Chaque soir, nous en croisons 1 à 3…. des petits, des moyens, et des gros…. Jamais des énormes comme on peut voire dans les régions au climat humide. On peut dire que sur un bateau, on a de la chance, ils ne dépassent jamais une certaine taille (2cm)….

Nous avons tout d’abord gazé le bateau. Efficace pour tuer les adultes, mais une fois les œufs éclos, c’est de nouveau l’invasion…. Alors à force de se documenter sur internet et de lire des blog, Laurent a trouvé une solution soit disant radicale: l’acide boxalique…. Une poudre blanche qu’il suffit de mélanger à un liquide sucré pour les attirer. L’adulte, après avoir ingurgité le poison, meure en retournant dans sa tanière. Il est alors dévoré par ses paires qui, à leur tour, s’empoisonnent…. Nous sommes heureux d’avoir enfin trouver LA solution. A Saint Martin, nous croyons dur comme fer, que nous allons en finir avec ces passagers clandestins… Évidemment, ça n’a pas marché… Nous avons noté une petite diminution pendant une ou deux semaines, mais rapidement nous avons recroisé nos amis insectes dans les différents recoins du bateau!!!!

Et puis, enfin, la solution miraculeuse!!!!!!! C’est Béatrice qui nous a fait partager le secret: la seringue!!!!! Il suffit de déposer une « petite crotte  » de produit dans les angles des régions les plus fréquentées. En une semaine, l’effet est radicale!!!! Plus de rencontre fortuite avec les Cucarachas! « les cafards c’est tabou, on en viendra tous à bout! » Victoire pour le Black Pearl!!!!

De temps en temps, mais très rarement, il nous arrive de recroiser un clandestin… Un petit coup de seringue et à nouveau, c’est la paix à bord!!!

Pour anecdote, à une période de grande fréquentation, Laurent a déclaré à la douane: Yes we have some animals on board! Le douanier demande alors desquels il s’agit. Laurent répondant « bugs », ce dernier était mort de rire!!!!

 

Mais ne vous inquiétez pas, nos clandestins ne nous ont pas non plus mené la vie dure….

Ce contenu a été publié dans Venezuela. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Une réponse à Les insectes sont nos amis, il faut les aimer aussi, Mais connaissez vous l’histoire de…

  1. Fruchard dit :

    Laurent et Coraline,vous me faites trop rire avec vos descriptions en tout genre…
    Nous suivons également les aventures sud-américaines de Charlotte and family et de deux autres blogs,soit en tout,deux bateaux et deux camping cars pour 8 adultes et 7 petits…tous les voyageurs ont l’air ravis.
    Donc,continuez à nous faire rire!
    M. Annick

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *