we coccinelle

Ce weekend nous avons à bord l’équipage féminin de nos copains bateau Coccinelle. Gilles est parti à Pitcairns,  la fameuse île où l’équipage mutiné du Bounty s’est réfugié. Si on pense que les Gambier sont au bout du monde, Pitcairns l’est encore plus… Ile très peu desservie, les habitants doivent parfois faire appel à des voiliers pour convoyer un équipage vers les Gambier, pour s’envoler ensuite vers Tahiti…. Pitcairns étant situé à environ 300 miles d’ici, il faut compter une bonne semaine (avec de bonnes conditions, et des vents propices) pour faire l’aller retour… Camille et Apolline allant à l’école, nous n’avons accueilli l’équipage sur le Black Pearl qu’à partir de vendredi pour le weekend ….

Comme la tradition l’exige, nos invités sont chargés de rédiger le post de leur séjour à bord… Alors voici ce que Camille (6,5 ans) a écrit dans son journal de bord (avec quelques commentaires additionnels de Cora) :

Vendredi 18 octobre

we coccinelle1

Armelle à la barre

spi1Cora: Nous partons de Rikitéa en fin de matinée avec un petit vent de 7-10 noeuds nous permettant de naviguer jusqu’à Taravai en vent arrière… Nous n’avons encore jamais essayé notre spi léger… Sachant que nous avons 2 spis à bord, dont l’utilisation est plutôt rare, nous souhaiterions en vendre un… Nous profitons donc de l’occasion pour sortir le spi leger…

Plutôt comique comme manœuvre puisqu’il faut savoir que pour lancer le spi, il faut compter à peu près 30min de préparation (voir un peu plus quand il se trouve encore au fond des coffres)… Sachant que de Rikitéa à Taravai, nous n’avons que quelques miles à parcourir (8 miles dont à peine 5 orientés vent arrière), le spi sera hissé en tout et pour tout pour 10 à 15 min… En somme, le temps de prendre quelques photos !spi2  spi3

 

 

 

 

Pendant que les grands font joujou avec le spi, les « sirènes » de coccinelle prennent leurs repères à l’intérieur:

we coccinelle3

Apolline

we coccinelle2

Camille

 

 

 

 

 

we cocc comp1

A notre arrivée, nous sommes aussitôt saisis par la beauté du paysage…. Le mouillage est calme et paisible… we coccinelle4

 

Apolline qui adore se déguiser, a revêtit son costume de pirate…C’est de bonne augure lorsqu’on séjourne à bord du Black Pearl  !!

we coccinelle5Puis, à la découverte des paréos, et des fleurs dans les cheveux, les deux demoiselles se transforment en  jolies vahinés!

 

 

 

L’eau est claire… we cocc comp2Juste devant la plage, une barrière de corail nous donne envie d’aller mettre la tête sous l’eau!

Camille: »J’ai exploré le corail de Taravai. Mais j’ai pris froid. »

coraux 3 coraux 2

 

 

 

 

 

Samedi 19 octobre:

Camille: « D’abord, j’ai fait du CNED (l’école par correspondance). Ensuite on est allé chez Hervé. On est allé chez Dédé. Maman et Coraline avaient oublié le goûter donc on avait très faim. Heureusement que Carmen et Bernard avec beaucoup de gentillesse nous amenèrent chez eux pour goûter. »we cocc compr

Cora: A Taravai, il y a 3 familles:

Édouard, Denise et Tévaité, du côté où nous sommes mouillés,

 

cocc

puis de l’autre côté, dans la baie principale, Dédé et Dom, des popas comme nous, arrivés il y a 10 ans en voilier ainsi que Valérie, Hervé Alan et Ariki.

 

Nous étions chargés de ramener quelques provisions à ces derniers. Nous voilà donc, tous les 5 dans l’annexe bravant les conditions climatiques, affrontant de plein fouet un petit clapot et du vent afin de respecter notre engagement…. Bilan, à l’arrivée, nous sommes tous trempés, enfin presque puisque Laurent et Camille bien planqués derrière la première ligne de front, n’ont reçu que quelques gouttes…. Lorsque nous passons chez Dom et Dédé, je glisse discrètement à Armelle « mince, on a zappé le goûter »…. Les oreilles de Camille trainant non loin de nous, elles ont capturé le mot fatidique et aussitôt la faim s’est faite ressentir…Sauvées par Carmen et Bernard, mouillés juste en face, les filles ont pu être rassasiées juste à temps.  Nous avons cependant frôlé la mutinerie!we coccinelle6 Nous avons bien noté cependant que d’après Camille, Laurent n’avait rien à voir dans l’histoire…. Apparement le goûter serait une histoire de fille!

Le soir, la nuit est claire, c’est la pleine lune!

 

 

Dimanche 20 octobre:

Camille: »On est monté sur la montagne. Ensuite on était invité chez Tévaité. C’est ma copine. Ensuite on a navigué pour rejoindre mon papa. »

Cora:  D’habitude avec Laurent, nous émergeons vers 7H30 du matin… Le temps de sortir du lit et de prendre le petit déjeuner, il est souvent 9H- 10H… En clair, la moitié de la matinée s’est déjà écoulée…. L’avantage d’avoir ce weekend des enfants à bord est que nous avons eu l’impression chaque jour de vivre deux matinées en une… En effet, les filles se réveillent entre 6h- 6h30… Le petit déjeuner se finit au plus tard à 7H30 (heure à laquelle nous émergeons habituellement)… C’est à ce moment que débutent les activités matinales. Laurent et moi gagnons ainsi deux bonnes heures sur notre emploi du temps habituel!

Il faut alors occuper intensivement le temps.. Quoi de mieux qu’une bonne marche  pour fatiguer des enfants…..we coccinelle7 Pour les motiver, nous lançons le défi de monter au sommet de l’île Agakauitai, afin d’apercevoir Gilles (le papa) sur coccinelle de retour de Pitcairns. Malheureusement la végétation est bien dense… Le coupe-coupe de Lolo, nous permet de nous frayer difficilement un chemin…. Cependant la montée est bien abrupte, et Apolline, du haut de ses 4 ans, peine un peu… Mais l’envie d’apercevoir leur père nous permet de grimper encore quelques mètres….we coccinelle9Nous arrivons sur un petit mirador duquel nous n’avons vu malheureusement que sur notre baie…

« J’ai soif!! » Mince!…. comme pour le goûter c’est maintenant au tour de la bouteille d’eau que nous avons malencontreusement laissée dans la dinghy….. Impossible de faire avancer plus, nos petits moussaillons, nous rebroussons chemin… we coccinelle11Cela tombe bien puisqu’une petite averse nous tombe dessus….

Nous laissons les seuls habitants de l’île: des cochons nourris à la noix de coco! Un BBQ nous attend en face, nous sommes invités par Denise et Edouard!

 

 

we coccinelle13Pain coco, pon’io n’io à la tahitienne (poisson cru au lait de coco et au citron), c’est délicieux!!we coccinelle12

 

 

 

 

 

we coccinelle14

Puis, nous reprenons le chemin de Rikitéa… Gilles a certainement dû arriver et l’équipage féminin de Coccinelle n’a qu’une envie c’est de le retrouver….

 

 

 

L’équipage du Black Pearl a beaucoup apprécié de recevoir les filles coccinelle pendant un weekend…

Ce contenu a été publié dans Gambier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *