Le four tahitien

Le four tahitien quesaco?

C’est une manière de cuire les aliments à l’étouffée dans un trou creusé dans le sol.

Pour l’anniversaire de Philippe du Bateau Hibiscus, nous avons été invités chez Edouard, Denise et Tévaité, les habitants de Taraivai, à déguster un cochon préparé au four tahitien.

La préparation est longue et tout le monde met la main à la pâte.

La veille nous préparons donc :

-Le « fromage » tahitien à base de coco fermenté. coco

Il faut tout d’abord ouvrir et râper quelques cocos…

crabe

Pendant que les autres ramassent sur la plage un crabe blanc par coco utilisée pour la préparation.fromage23

 

 

On écrase ensuite les crabes blancs

fromage1 fromage3fromage2

 

 

On presse une petite partie des râpures de coco afin de remplacer la quantité liquide par le jus de crabe.fromage4fromage5

 

 

 

On remue l’ensemble puis on laisse reposer jusqu’au lendemain…fromage11fromage6

 

 

 

 

-Les plats tressés en feuilles de vacoa:

prepa plat redim5C’est un peu comme une tradition, Denise à chaque four tahitien enseigne l’art du tissage aux participantes. Cynthia, Carmen, Nathalie et moi prenons donc un cours intensif!

 

prepa plat redim7

prepa plat redim8prepa plat redim9

 

 

 

prepa plat redim4

Quelques fois, Denise corrige les erreurs des débutantes…

L’atelier se termine, les plats sont validés par le professeur, et les élèves gentiment invitées au stage de perfectionnement. prepa plat redim2prepa plat redim3

 

 

 

Le jour même, il faut alors s’occuper de :

– Préparer le four:

cochon R18cochon R15Allumer un bon feu avec des noix de coco et du filaos dans le trou de la taille du cochon…

Remplir le four de bois et le laisser brûler.

C’est alors que la pluie débarque !!!

 

cochon R110Edouard trouve donc 2 tôles cochon R19rapidos pour protéger le feu. C’est bon, le feu est sauvé et il fume de plus belle …

 

cochon R111

Le temps de faire une pause.

 

cochon R112

 

Il ne reste plus qu’à aller ramasser le sable qui servira, par la suite,  à recouvrir complètement le four.

 

 

– de faire les pains au germe de coco

pai coco redim3Pendant ce temps en cuisine, l’équipe féminine s’attèle à la préparation des pains qui seront également cuits au four tahitien.

Il faut d’abord trouvé une dizaine de coco germés. Une fois ouverte, la noix de coco n’est pas vide, il y a un gros germe cotonneux à l’intérieur.

Les germes de cocopai coco redim4 sont ensuite broyés et mélangés avec de la farine.

La pâte est pétrie et mise à cuire dans le four tahitien.

pai coco redim2

Les stagiaires ne s’en sortent pas trop mal, et Denise est bien contente d’avoir de l’aide dans la préparation.

 

 

– faire les derniers préparatifs du four, avant la mise en terre du cochon:

cochon R114Une fois le feu bien avancé, des pierres sont posées sur les braises ardentes. Elles vont chauffer et devenir grises : c’est le signal pour lancer les hostilités !!

cochon R13

cochon R16

cochon R14

Il faut ensuite découper des branches de cocotier  en fines lamelles qui iront sur les braises.

cochon R12

Une grille complémente le tout….

Bref ce n’est pas une mince affaire !!

 

 

-Préparer le cochon avant sa mise en terre

cochon R1Nous vous passons les détails de la mise à mort, et de son RDV chez le barbier à la suite duquel il ressemble à ça:  cochon R3cochon R2

 

 

On le badigeonne de sauce soja pour qu’il caramélise au four:

cochonR21

cochon R4

 

Voilà, notre cochon est fin prêt à sa mise en terre!

 

 

Cette dernière se fait par étape:cochonR211

cochonR29L’animal est disposé directement sur la grille au dessus des pierres chauffantes. Denise lui verse alors le boudin dans le ventre.

cochonR212On place ensuite les bananes et les pains au germe de coco tout autour du cochon.

cochonR214Puis on commence à recouvrir l’ensemble avec:

-des branches de cocotierscochonR213

 

 

 

cochonR22

-puis des feuilles de cocotiercochonR23

 

– enfin d’une tôle

 

 – et des sacs en toile de l’huilerie de TahiticochonR24 cochonR25,

 

 

 

 

– il faut ensuite recouvrir le tout par du sable pour avoir une parfaite étanchéité.

cochonR26 cochonR27 cochonR28

 

 

 

 

cochonR31La cuisson à l’étouffée  dure plusieurs heures suivant la taille du cochon…. Cette fois-ci pour notre cochon de lait d’une vingtaine de kilos, il a fallu occuper 3 bonnes heures… Si bien qu’à la fin, les popaas (les étrangers que nous sommes=), l’eau à la bouche et les estomacs qui gargouillent,  ont hâte de découvrir la fournée…

Edouard plante son pied dans le sable. Celui-ci est légèrement chaud, le cochon est prêt!Commence alors la gymnastique inverse:

cochonR34 cochonR36 cochonR35

 

 

Attention aux doigts, les toiles sont brulantes!

cochonR39 cochonR38 cochonR37

 

cochonR311 cochonR310

 

cochonR313

 

 

Hummm….ça sent bon, ça a l’air succulent….tout le monde se lèche déjà les babines!

cochonR312cochonR315

cochonR314

 

 

 

 

 

cochonR316

cochonR32

cochonR33

 

 

Le cochon peut être servi à table….repas redim1

Mais avant tout, nos hôtes offrent des colliers de coquillages confectionnés par Denise à Philippe.

Le cochon est découpé par Edouard et servi à table par Denise….Nous sommes gâtés!

repas redim2 repas redim3

 

 

Il n’y a plus qu’à se régaler.

repas redim4

repas redim5repas redim7

 

 

Mais voilà, après un bon repas, la fatigue se fait ressentirlolo ezdim chez certains….

Pour d’autres, la digestion se fait en jouant! repas redim6

 

 

 

 

Vous pensez que c’est la fin des réjouissances??? Et bien figurez vous que même à 10 adultes, nous n’avons pas réussi à finir le cochon…. Il a fallu remettre ça au lendemain….

Ce contenu a été publié dans Gambier. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Le four tahitien

  1. Jef dit :

    Hmmm, non contents de nous faire rêver avec votre voyage, vous nous donnez l’eau à la bouche, vous êtes vraiment trop dur avec les pauvres travailleurs coincés dans leur bureau!…

  2. Marie-annick dit :

    Même pas jaloux!!!
    Mais,quelle aventure cette recette…
    Ici,c’est l’époque des huîtres,des pommes de terre sous la cendre dans la cheminée et des raclettes dans les stations de ski…
    Il y a plein de neige qui tombe. Vous vous souvenez,les petits flocons blancs et doux qui s’accumulent sur les montagnes par temps froid…

  3. Hubert Guillois dit :

    Bravo pour la présentation et la mise en page de ce texte mais… il manque à mon avis les oh, les ah, les lâchement de doigts, l’extase culinaire exprimée. C’est tellement bon, hors du commun. Excusez moi pour cette fausse critique car j’ai trop apprécié votre présentation pour m’en plaindre. Bon vent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *