Petite nage matinale!!! Bonne frayeur!

Nous avons mouillé  à St Barthelemy, entre l’anse Corossol et l’anse de public, soit tout près de la rade Gustavia. A notre arrivée, on a remarqué des petites bouées blanches autour d’un rocher à tribord de l’entrée du chenal. Celles-ci marquent un amarrage pour les dinghies afin de profiter des fonds en snorkeling. On a donc programmé d’y faire un tour demain.

Au petit matin, animée par l’envie de me fatiguer en faisant une bonne nage, je me dis qu’arriver jusqu’au rocher « gros ilets » repéré la vieille, devrait faire l’affaire. Bon Ok il faut traverser le chenal, ce qui n’est pas du tout conseillé mais le trafic étant plutôt faible je décide de m’y aventurer seule. Après tout j’ai des palmes, en crole ça ne devrait pas prendre trop de temps… Il faut dire que la semaine dernière avec Delphine et Flavie, nous avons vu tellement de beaux fonds dans l’anse Colombier (qui fait également partie de St Barth) que je suis persuadée que cette balade matinale devrait valoir la peine. De plus, il y a une épave marquée par une balise non loin du rocher… Intéressant non?

Je ne traine pas dans le chenal, à chaque tiers, un rapide coup d’œil pour vérifier qu’aucun bateau ne s’est engagé dans le passage…. Enfin arrivée de l’autre côté, voilà que je me trouve presque nez à nez avec un barracuda de 60 cm…. Pour ceux qui ne savent pas ce qu’est un baracuda, c’est un prédateur qui mange tous les petits poissons coralliens. Normalement inoffensif pour l’homme, il peut exister une minime possibilité d’attaque… Porter des objets brillants sur soi est à proscrire, car le Barracuda serait automatiquement attiré. Heureusement ce n’est pas mon cas et puis, comme on dit, « ce n’est pas la petite bête qui mange la grosse! ». Mais il faut dire que ce poisson a vraiment une sale tronche, un regard perfide et de petites dents aiguisées, de quoi découper un petit doigt…. Comme c’est l’heure de la chasse, je m’en éloigne  rapidement… Et, vérifie constamment de ne pas être suivie. Ca pourra en faire rire certains, mais oui je ne fais pas la maline quand je vois un barracuda, et Laurent non plus d’ailleurs!

Je me rapproche du rocher et là c’est magnifique. L’eau est tellement claire, qu’on voit par 10m de profondeur. Toutes sortes de poissons nagent autour des coraux. Le spectacle est riche en couleur… Quand tout à coup, je ne sais pas si c’était le même, mais voilà que je vois sur ma droite, de nouveau, un barracuda sensiblement de la même taille…. Ai-je été suivie???? Il est aux aguets, il bouge à peine près à sauter sur une proie…. Un petit coup de palme et je m’en éloigne à nouveau…. Jusque là ce n’était que de l’échauffement, rien de vraiment alertant, ou dangereux en soi…. Je contourne le rocher, me retrouvant légèrement au large… Mon attention porte plutôt sur le côté du rocher, il y a toujours autant de beaux poissons.  J’aimerais bien être capable de citer leur petits noms, mais, à bord, nous n’avons aucun guide à ce sujet, et mon expérience en poisson est plutôt niveau zéro (ce sont juste les mêmes poissons qu’on voit dans Némo!)

Un rapide coup d’œil à droite, et là mon cœur s’accélère… J’ai beau encore me répéter que la petite bête ne mange pas la grosse, c’est toujours dur d’y croire quand on croise un requin…. Bien que nous savons que les attaques de requin sont excessivement rares voir nulles pour certaines espèces, se retrouver non loin d’un, reste toujours impressionnant…. Surtout quand il fait plus d’un mètre….. (Je dirais qu’il faisait un bon mètre cinquante). Mais quelle brillante idée j’ai eu de faire une nage matinale à l’heure où les prédateurs sortent chasser…. Et de surcroit toute seule….. loin du bateau…… Bref après quelques palpitations, je donne un bon coup de palmes, nage vite comme ça ne m’étais jamais arrivée,  en direction du rocher (J’imagine grimper sur celui-ci en cas d’attaque). Je scrute derrière moi, pour être sure et certaine de ne pas être suivie….. Ouffffffffffffff, il est loin derrière, il a même disparu!

J’ai bien nagé, vu de beaux et gros poissons, rentrer ne serait-ce pas une excellente idée??… Après tout on pourra revenir cet après midi en groupe… Oui! en groupe c’est plus rassurant!

Sur le retour, devinez qui je croise à nouveau? Encore ce sacré barracuda, toujours à l’affut… des poissons???….. Ou peut être de moi et d’un de mes doigts?… Décidément c’est plutôt riche en émotions comme petite balade matinale!

 

De retour au bateau, je raconte mes différentes rencontres. Mais, dans tout ça, j’ai raté l’épave!!!. Faut dire qu’elle est à 8m de profondeur…. Déjà que près du rocher ce n’était pas rassurant de croiser ce requin alors dans le vide de 8m, ça aurait été effrayant toute seule! C’est tout de même décevant, c’est rare de profiter d’une épave en snorkeling avec aussi peu de fond.

En allant s’approvisionner en eau au port, nous discutons avec une personne du Yellow Submarine, un espèce de bateau-sous marin (submersible) dans lequel les gens peuvent profiter des fonds marins. Ce matin il est passé  non loin de moi au moment où je croisais mon requin. On lui demande donc si c’est possible d’avoir croisé la bête à cet endroit…. « bien évident! nous dit-il. Il y en a pleins qui trainent autour de l’épave. Ce sont des requins nourrices, connus aussi sous le nom de requins dormeurs. Ils sont totalement inoffensifs. La journée on peut les trouver sous l’épave. C’est une espèce qui est capable de rester au fond de l’eau sans bouger.

Tout excités nous retournons au bateau, et nous allons ensuite explorer la zone avec Marie Françoise et Évelyne. Laurent croise un requin (qui ressemble fortement à celui que j’ai croisé dans la matinée). Nous l’avons tant bien que mal  filmé:

Ensuite nous découvrons un beau spectacle en s’approchant de l’épave. Elle gît à une profondeur de 9 à 10m de fond. Laurent descend pour filmer les requins. Il n’y en a qu’un seul sous la coque du bateau. Malheureusement, une erreur de manipulation de la caméra, fait que nous n’avons pas le requin de près, mais si vous mettez sur pause à 0:18, vous apercevrez une nageoire!

De retour sur le Black Pearl, c’est un bien étrange poisson que nous nourrirons de pain de mie. Il semblerait faire parti de la famille des raies. Laurent lui trouve des ressemblances avec les raies qu’il a vu au japon.

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Saint Martin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Petite nage matinale!!! Bonne frayeur!

  1. François et Maria Bárbara dit :

    Ns avons reçu toutes les rédactions. C’est super. Quant à votre avenir, réflechissez bien. L’Europe (???), le Venezuela (vs êtes bien informés), alors si les requins ne sont pas si méchants…
    Dans l’attente notre génération …travaille.
    Grosses bises

  2. Delphine dit :

    Mais on le reconnait ce requin … c’est le même que nous avons vu ensemble !!! c’est trop cool les films, on s’y croirait vraiment, on dirait qu’on est à vos côtés … snif !
    Bisouxxxxxx
    Delph et Flavie

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *