Et après?

Au départ, réaliser notre trip en bateau pendant six mois comportait plusieurs objectifs :

Le premier et le plus important était de tester notre relation : un CDD de 6mois, 24/24H dans moins de 20m²(si on fait abstraction de notre jardin: une mer à perte de vue).  Une forme de relation accélérée à l’issue de laquelle le test serait ou non concluant!. Pour l’instant, on peut dire qu’on ne se débrouille pas si mal. Laurent ne m’a pas jeté par dessus le bord, et moi je ne lui ai pas planté d’ancre entre les deux omoplates! Bref notre relation intensive et accélérée se passe très bien. Si bien que nous avons décidé de prolonger de 6 mois supplémentaires!

Le deuxième était de pouvoir découvrir en bateau toutes les petites îles des Antilles . Une expérience initiale de matelot très limitée pour moi, et une prise en main du poste de Capitaine très récente pour Laurent, nous avaient motivé pour ne faire que des sauts de puce, d’îles en îles. Nous joignions ainsi l’utilité du moyen de transport à l’agréable du sport de voile sans le pousser à l’extrême. Finalement, on a quand même fait quelques bonnes grandes naves, et malgré quelques anecdotiques mésaventures, on ne s’est pas trop mal débrouillé jusqu’à présent. De quoi nous motiver pour prolonger le périple en agrandissant la zone de navigation ainsi que la durée des naves.

Le troisième et pas le moindre était de kiter dans le plus d’endroits paradisiaques possibles ! Au programme, nous nous étions essentiellement concentrés sur 3 lieux de grandes renommées. Des endroits qui liaient à la fois la beauté du paysage, mais aussi la qualité du spot (vent, vagues, lagons, etc…).

Depuis que nous avons pris la décision de continuer et que Laurent a annoncé sa démission à Bernard, nous sommes libres comme l’air. Qui pourrait croire qu’être libre soit aussi déstabilisant. Depuis notre plus jeune âge, on nous apprend toujours à avoir des buts dans la vie, des objectifs à suivre. Aller à l’école pour apprendre et aller à l’université, aller à l’université pour avoir un job intéressant, trouver un job pour gagner sa vie, gagner sa vie pour avoir une famille et élever ses enfants, etc…

Nous avons réalisé nos objectifs fixés pour les 6 mois: nous avons testé notre relation, découvert les antilles en profitant du bateau, et fait du kite dans les endroits paradisiaques que nous avions repérés. Nous avons reçu nos familles et partagé notre quotidien avec elles. Et après????? Quels sont les objectifs à suivre?????

Il n’y en a pas! Nous ne connaissons même pas le programme, car nous avons plusieurs options que nous ressassons chaque jour pour se convaincre de la meilleure à choisir.

Nous pouvons continuer vers Cuba et la Jamaique, pour revenir ensuite sur nos pas, ou bien descendre vers le panama en faisant la boucle de la caraibe. Cependant il existe un problème: les cyclones!!!!. Bien que notre bateau soit bien assuré, il n’est pas recommandé de trainer dans le nord pendant la saison des cyclones à savoir juillet-octobre.

Nous pouvons à nouveau descendre dans le sud jusqu’au Velezuela pour passer la saison cyclonique et remonter en prenant notre temps, vers la Guadeloupe. Malheureusement, nous avons entendu tellement d’histoires sur la piraterie au Venezuela que nous sommes assez refroidis par l’idée d’y passer 3 mois. De plus, le « déjà vu » auquel nous serions confrontés en remontant tranquillement vers la Guadeloupe pourrait nous lasser plus rapidement.

Nous pouvons passer par le Venezuela rapidement, en fait surtout s’arrêter dans l’archipel de « Los Roques », la Mecque pour kite, en évitant la zone théorique  de piraterie. On continuerait ensuite par la Colombie, puis « Los San blas » au panama qui parait-il est magnifique! Au Panama, nous aurions le choix de traverser le canal pour se retrouver dans l’océan pacifique et vendre le bateau en Nouvelle Calédonie, ou remonter l’Amérique centrale pour faire la grande boucle. Ces deux options présentent cependant quelques inconvénients: du côté océan pacifique, ce sont de longues, très longues naves depuis Panama jusqu’aux premières îles. Nous avons certes aujourd’hui le niveau, mais en a t on envie et le temps???? Pourquoi pas un projet pour plus tard, il faut bien se garder quelques rêves sous le coude.

L’option de faire la grande boucle des Caraïbes, nous attire plus: après les « san blas », nous remonterions directement sur la Jamaïque (5 jours de nave). De là, nous traverserions ensuite Haïti et la République Dominicaine pour arriver sur Porto Rico et revenir par les îles vierges, Antigua puis la Guadeloupe. Le problème c’est que le vent dans la caraïbe est presque toujours Est, Sud-Est, or toutes ces dernières îles se trouvent à chaque fois à l’est, Sud-Est de la précédente. Ceci implique donc de longs jours à tirer des bords pour essayer de garder le cap. Autrement dit faire au moins le double de la distance prévue, ou alors beaucoup, beaucoup de moteur. A la fin du trip, le risque serait d’avoir envie de bruler le bateau après ces éprouvantes et interminables naves, ou de bousiller  le moteur à force de trop l’utiliser.

Bref le choix est relativement compliqué et nous sommes dans le flou. Mais aussi bizarre que cela puisse paraitre, le fait de ne pas avoir de compromis, est d’autant plus stressant! Alors voilà, on remet tous les jours à plus tard, le choix définitif de la suite! D’ailleurs, fera t on vraiment un choix définitif avant de commencer la deuxième partie du trip???

Ce contenu a été publié dans Saint Martin. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Et après?

  1. Delphine dit :

    Hello
    Vu d’ici, plus vous retardez la décision définitive, plus vous retardez le démarrage de la 2ème partie du trip …. je me languis de savoir … Oui, la patience et moi ça fait deux !
    Bisouxxx

  2. Mum Moma dit :

    « wait and see » permet de saisir les opportunités de dernière minute, who knows?

    Bises.

    Mum Moma

  3. Momo dit :

    Yeeeees !!!!
    Joooooooliiii !!! et pourquoi que 6 mois de plus ?

    Sinon, restez les voiles gand largue, vous verrez bien ou ça vous porte !

    Sinon bis, vous connaissez les Mascareignes ? Lol

    Gros bisous du Kerala!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *