Première vraie Nave!!!!

Nous sommes jeudi 9 février…. Dans une semaine au plus tard nous devons être dans le port de Trinidad et Tobago. Vendredi nous débutons le carnaval aussi en forme que possible pour quelques 5 jours de folie, non stop!!!!

Après un léger contre temps causé par mes cartons (cf article mes cartons! quelle histoire!), nous mettons cap sur Sainte Lucie. Nous n’avons pas réellement opté pour l’option de route. Au fond, j’espère qu’on choisira la grande navigation de 22H…. Mais Laurent est tout de même anxieux (par prudence et responsabilité)… On fait le plein en eau, en essence. Il est 13H30 quand nous quittons le Marin. Si nous avançons bien nous serons aux alentours de Rodney Bay à Sainte Lucie en fin d’après midi…

On a de la chance, une mer peu agitée (ça ça signifie des creux de 0,5 à 1,25m quand même!), un vent établi de 16 noeuds, une allure de 6 noeuds environ pour le bateau…. Sur la tablette nos routes sont établies avec une vitesse moyenne de 4,3 noeuds… Nous prenons déjà de l’avance…. A l’approche de Sainte Lucie, mère Prudence a enfin lâché la grappe à Laurent, et nous décidons d’un commun accord de continuer….

Tout ce qu’il ne faudrait pas faire pour une première navigation: de nuit! et longue! Après tout qu’est ce qu’on risque…. On a une VHF et un GPS portable et étanche, une super survie qui nous a couté les yeux de la tête (comme son nom l’indique c’est ce qui nous permettrait de survivre dans le cas où le Black Pearl coulerait- un espèce de petit bateau auto-gonflable)  , des supers gilets auto gonflables en cas de chute dans l’eau!!!! On est au top au niveau sécurité quand même!!!!! De plus, c’est presque la pleine lune (et c’est ca qui a décidé Laurent), c’est presque comme si nous naviguions en plein jour….Donc pas de soucis!

La nuit tombe, la mer est calme comme un miroir (ça ça veut dire qu’il n’y a aucun creux)… On a le temps de se faire un super diner : des nouilles chinoises!!! MIAM!!!! On pourrait presque s’endormir.. le vent a faibli, on oscille entre une très légère brise (1-3 noeuds) à légère brise (4-6 noeuds), on avance trés lentement à 2-3 noeuds dans la pétole de la côte sous le vent, avec en fond les beaux 2 pitons de Ste Lucie…

Qui a dit qu’il ne faisait pas froid dans les Caraibes?

Une polaire plus la couverture polaire…Et mon super bonnet de ski!

Nous avons la chance d’avoir à bord notre ami le fantôme de Jack Sparrow qui a pris en main la barre, en suivant le cap vers Saint Vincent.

Avec Laurent nous pouvons admirer le paysage, prendre des photos, dormir un peu et même se faire des câlins.

 

Merci Jack!!!!!

 

Mais vers minuit, lorsque nous arrivons dans le canal de Sainte Lucie et Saint Vincent, les choses se corsent un peu (ce qui était prévu et prévisible)…. Le vent forcit à nouveau entre 13 et 16 noeuds et la mer est à nouveau « peu agitée » (0,5 à 1,25m de creux…)

On décide de sortir tout la tiraille: le bonnet – le ciré – les polaires – une écharpe – et le pantalon ciré à porté de main au cas où! Le paysage est toujours aussi beau, mais la fatigue se fait un peu ressentir…. Nous ferons chacun à tour de rôle un petit somme d’une demie heure histoire de reposer les yeux…. Puis vers 3H du matin, la mer devient agitée (1,50 à 2 m de creux) . Pas d’inquiétude sur l’échelle ça peut aller jusqu’à plus de 14m… donc 1,5 à 2m, c’est une petite houle! Plus tard, le vent forcit à 23 noeuds…. Pas de doute on fonce, on fait des pointes à plus de 8 noeuds!!! Mais ça bouge quand même pas mal… On est toujours sur le même bord et on commence à se faire un peu rincer…. Quelques gouttes au début, mais c’est assez désagréable quand on a un peu froid…. Une plus grande éclaboussure nous mouille les bonnets, on rigole en se disant il faudrait pas que la prochaine nous trempe! On commence donc très sérieusement à penser descendre pour enfiler le pantalon ciré…..

Trop tard! On vient de se faire tremper avant d’avoir réellement pris l’initiative de descendre. Pas d’autres options, chacun met à la fois son pantalon ainsi que son super gilet auto gonflant auquel nous avons accroché une lampe étanche… (entre nous ça ne sert pas à grand chose…. si Laurent tombe à l’eau je suis incapable de réaliser une manœuvre MOB (Man on board) pour le moment ! Je pourrais cependant annoncé à la VHF sa position et informer les gardes côtes qu’il a une lampe étanche sur lui….) ça peut paraitre un peu dangereux, comme ça…. mais absolument pas! avec notre ami Jack qui continue à barrer comme un chef, nous restons juste vigilant aux changements du vent et de la mer pour affiner les réglages si besoin est. Il est clair cependant que ce n’est pas le moment de se faire une partie de belote!

Au large, nous croisons quelques bateaux. Nous devons faire très attention aux routes des grands paquebots et aux cargos. D’ailleurs, quelques fois on aura même du mal à identifier nos voisins… Il semblerait qu’on ait croisé un sous marin russe en mission secrète, en direction vers le Venezuela ! ! !

Vers 4H du matin, la mer vient de se calmer un peu – elle est à nouveau peu agitée. Il faudrait penser à dormir un peu car la fatigue devient plus importante et il vaut mieux profiter de ce moment  de mer peu agitée et de vent plus faible pour se reposer un peu…. Laurent a du mal a dormir plus de 30min – c’est ça un capitaine consciencieux…. ou anxieux peut être aussi!!! Moi j’ai pleinement confiance en lui, j’arriverai à dormir un peu plus longtemps…..

Enfin les rayons du soleil commencent à se lever laissant place à un magnifique paysage… On est bien crevé, mais bien content!!!!

Quelle chance on a de pouvoir connaitre ça! Même si c’était un peu osé, on ne regrette pas du tout d’être parti pour une navigation de nuit. De plus ça nous entraine pour la traversée de Grenade et  Trinidad qui, elle, doit obligatoirement se faire de nuit (pour cause de piraterie la journée, parait que les pirates vénézuéliens ont peur du noir contrairement à l’équipage du Black Pearl !!!…).

On se croirait à côté  d’îles desertes. De plus avec la brume et les premiers rayons de soleil, on dirait un « déjà vu » de Jurassic Park

 

 

 

 

 

 

 

 

Au petit matin, avec la chaleur des premiers rayons, nous nous découvrons petit à petit laissant place à un look très fashion!!!!!!

On ne vous avez pas dit, mais même le capitaine Cousteau fait parti de l’aventure!!!!

Nous découvrons également sur le pont babord, Polochon, un malheureux poisson mort! Il semblerait que Polochon soit un poisson volant qui se serait heurté malgré lui à nous… En somme, une pêche malgré nous!  Mais la première proie que nous n’ayons jamais attrapé jusqu’à présent.

 

 

 

 

Malheureusement, pour la suite,  nous faisons une petite erreur de route. Nous suivons le cap 180 qui devrait nous amener à Port Elisabeth sur l’île de Bequia dans les grenadines presque directement ( Suivre le cap 180 ça signifie que la boussole affiche la direction de 180° par rapport au Nord). Mais nous sommes assez loin des côtes. Nous n’avons pas lu assez attentivement le paragraphe dans le Patuelli (la bible de la navigation aux Antilles) qui recommande fortement de passer au plus près des côtes entre saint Vincent et Bequia afin d’éviter un courant important et une forte houle . Les dernières heures, vous l’aurez compris, seront houleuses et longueeeeeeeessss…. ça durera la vie des rats!!!!! Avec 17 nœuds de vent et les mêmes réglages de voiles que pendant la nuit nous n’avançons plus qu’à 3 noeuds, en clair nous avons  au moins 3 nœuds de courant dans la face…  Sans compter les petits incidents de route avec notre ancre (voir article « blessure de guerre »). Mais on arrivera à Bequia à 11H50 après 22h de navigation (temps estimé par la tablette de Laurent)… Plutôt très bons pour une première navigation à la fois longue et nocturne!

Petit déjeuner bien mérité!!! Nous enchainerons par une mise à l’eau de l’annexe pour descendre à terre et payer notre clairance ( c’est le passage aux douanes pour les plaisanciers)  – premier tampon dans mon passeport neuf-.

Retour au bateau pour un repos plus que bien mérité!!!!

 

 

 

 

 

Ce contenu a été publié dans Grenadines. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Première vraie Nave!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *