Mes cartons! Quelle histoire!

Quelques semaines avant le départ de janvier, Laurent a fait une petite enquête sur les différentes options d’envoi de colis en Martinique. Étant chargés à bloc pour notre voyage en avion, tout excédent doit être envoyé à part. Plusieurs options:
-soit directement sur notre vol, mais un peu compliqué au niveau de l’enregistrement, et de la logistique à gérer tous les kilos à deux en même temps…
– soit par colissimo envoi rapide par avion et donc assez onéreux – arrivée en quelques jours
– soit par colissimo envoi lent par bateau plus abordable – arrivée en un mois

Laurent prévoyant, choisit l’option 2… Faut dire que dans ses cartons il y a tout le matos cuisine… Il ne faudrait surtout pas prendre le risque d’en être privé à notre arrivée…hehehe un cuisinier ne part jamais sans son wok et ses couteaux japonais (et tout le reste, la liste est longue)….

Moi plus à la pougne, mes cartons n’étaient, bien sur, qu’à l’état embryonnaire lorsque j’aurais pu et du  les envoyer moi même… En effet, les valises n’étant même pas faites, comment mes cartons l’ auraient pu l’être. Heureusement comme toujours, mon super papa se charge d’envoyer les fameux cartons laissés à la dernière minute par sa fille chérie…
Monsieur le postier lui assure qu’en tarif lent les cartons seront livrés en 25 jours maximum. Un rapide aperçu du calendrier et de mon porte monnaie me font bien évidemment tenter la solution peu couteuse qui doit arriver avant notre départ (nous sommes le 9/01 dans 25 jours nous serons le 3 février date à laquelle nous serons en train de finaliser notre préparation au départ si tout se passe selon le timing estimé).
Cependant, mon cher Laulau insiste lourdement sur le fait que les cartons pourraient quand même, malgré l’information du postier, mettre plus de temps….

J’ai du mal à l’avouer… Mais il avait raison!!!!!!

A partir de fin janvier, commence alors des interminables allers et venues entre le bateau et la poste (tout ça bien évidemment à pied). Les guichetières de la Poste, pas très aimables, ne peuvent nous renseigner. Quelques fois une personne du guichet plus sympathiques que les autres me répètent qu’ils sont toujours à Orly depuis le 12 janvier….

La situation commence à devenir critique quand les travaux sur le bateau enfin terminé, nous sommes sur le point de partir…. Avec beaucoup de patience et de tact, Laurent m’assure que « Demain ce sera bon »!!! Bon il ne se gêne pas non plus pour me répéter que pour quelques euros de plus mes cartons seraient déjà dans le bateau…. et que c’était le risque à courir que de partir sans les cartons mais avec une bourse un peu plus remplie…
Je commence à me faire une raison… après tout un carton est rempli de cosmétique…. le second d’un duvet, de livres, de jeux et de vaisselles (moi aussi fine cuisinière que je suis ai pensé à des équipements de cuisine!) et le troisième, envoyé à l’adresse de Tof peut attendre que nous repassions par la Martinique….

Lundi 6/02, nous décollons de sainte Anne. Pas de chance nous arrivons à la poste à 16H15, elle fermait à 16H….

Mardi 7/02, nouvelle tentative……Malgré la conviction de Laurent, ils ne sont toujours pas là… Mais cette fois-ci nous apprenons que nous pouvons consulter le 3631 depuis un fixe pour suivre l’acheminement d’un colis même en envoi lent. Toujours la même rengaine: ils sont à Orly depuis le 12 janvier… « Et jamais ils vont se décider à les faire partir, bientôt ils vont congeler à Paris! »…
Mardi soir nous préparons un plan de route pour Trinidad plutôt tranquille, Laurent conseille la prudence pour une première vraie prise en main du bateau: prévision du grand départ mercredi midi pour 6 jours de petites navigations.. J’essaye de faire un peu de forcing pour faire une grosse traversée de 22H pour démarrer… après tout mes cartons sont plus importants que la sagesse de la sécurité et la prudence… Je n’ai pas le souvenir d’être quelqu’un de plutôt prudent et sage, alors…

Laurent qui a quand même, en tant que capitaine, une grande responsabilité est moyennement chaud pour une première nave aussi longue… Il n’y a qu’une solution….

Mercredi 8/02 je fais du boudin... Chez la gente féminine, il y a des jours comme ça par mois où on connait les raisons de faire du boudin… cette fois ci, bien qu’également justifié pour la  raison ci-dessus, je fais du vrai boudin pour mes cartons… On vient de passer à la poste pour la dernière chance, et ???? toujours aux abonnés absents ces P… de carton!
Mais par chance nous arrivons trop tard aux douanes et nous ne pouvons pas faire notre clairance de sortie…. Départ repoussé à demain! Youpi pour moi… encore un minime espoir!!!! Laurent est quand même bien saoulé!!!! Je crois que je frôle l’abandon sur le quai….. hehehe

Jeudi 9/02, pas de boudin, j’ai un bon sentiment, c’est sur ils sont là…. A la poste, les mêmes personnes « sympathiques » me répètent: « Non madame, toujours pas arrivés!!! »…. Un peu têtue quand même je me dis tant qu’à faire essayons à nouveau le 3631… UN ESPOIR…. Ils ne sont plus à Orly, mais sont arrivés en Martinique  à Rivière Pilote le centre de tri ce matin… Nous apprenons que Rivière Pilote se trouve à 10min en voiture du Marin… C’est sur, je ne pars pas sans mes cartons! Laurent me rejoint à la poste, et nous demandons aux mêmes aimables personnes du guichet si elles peuvent nous aider…  » Ben madame revenez demain, ils seront arrivés les cartons… et nous, les quiche du guichet nous sommes là uniquement pour remettre les colis, pas pour dire où ils sont… » On peut le dire, elles sont  un peu C… quand même!!!
Par acquis de conscience, Laurent jette un oeil par la fenêtre de la pièce située en bas de la poste, où lui même avait retiré ses cartons un mois auparavant… Et là……. Qu’est ce qu’il voit??? ILS SONT LA!!!!!!!!!!!!! Un peu furax, nous remontons et annonçons fièrement qu’ils sont en bas… aussi normal que ça puisse paraitre nous devons à nouveau faire la queue 20 minutes pour retirer les cartons dans la pièce d’en bas…Mais c’est pas grâve, au point où on en est, on peut encore attendre quelques minutes!

MERCI LA POSTE!!!!!!

Et voilà ce seront 30 et des cacahuètes kilos en plus sur le bateau!

!

Ce contenu a été publié dans Rangement et travaux bateau. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Mes cartons! Quelle histoire!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *