Une journée peu ordinaire à Necker Island

Les îles vierges…… L’endroit rêvé pour le kite. Depuis le début du trip, on n’a pas arrêté de monter la qualité des spots. Tout d’abord les Grenadines, puis Antigua Barbuda, où nous nous sommes régalés. Que va t on découvrir ici????

Aussitôt arrivés à Virgin Gorda, les formalités réalisées (il ne faut surtout pas rigoler avec le sujet au BVI (British Virgin Island)), nous faisons cap sur Necker Island. En effet, nous avons deux principaux spots ici: Necker Island ainsi que Anegada (Laurent en rêvait avant même que nous partions, il y aurait une magnifique vague!)

Necker Island n’est autre que l’île privée de Richard Branson, le fondateur des magasins Virgin et de la compagnie aérienne Virgin (entre autre). Il fait partie des riches fortunes d’Angleterre et est plutôt connu de la presse « People ».  Mais c’est aussi un passionné de kite surf qui a certainement choisi cette île pour avoir le meilleur spot des BVI.

Dès notre arrivée, nous chargeons la dinghy direction la plage de l’île; nous avons vu 2 personnes décoller. L’autre option est un petit îlot de sable blanc, lui faisant face, sur lequel sont posés 2 cocotiers synthétiques! Nous essayons de trouver des gens pour demander l’autorisation de décoller nos ailes, mais nous ne trouvons malheureusement personne. Que cela ne tienne, on n’a pas de temps à perdre! Le vent souffle Est et il est plutôt fort (17-18 noeuds). Il faut savoir que les alizés touchent à leur fin car nous rentrons dans la saison estivale (les alizés sont un vent constant, bien établi, orienté plutôt Est d’une force supérieur à 15 noeuds). Ceci signifie que lorsqu’il y a du vent, il faut en profiter car on ne sait jamais si on en aura le lendemain contrairement à la saison hivernale! Le site est magnifique et offre toutes les possibilités. Laurent s’en donne à cœur joie dans les vagues qui déferlent sur les coraux qui entourent l’île. L’espace de navigation est énorme, on peut même tirer des bords et aller de l’autre côté mettre pied à terre sur l’île de Virgin Gorda.

En pleine session, nous apercevons au loin, un gros zodiac dans lequel il semblerait y avoir Richard Branson qui nous a même salué de loin! (Il faudrait quand même avoir le cul bordé de nouilles pour se trouver au même moment que lui sur son île, vous ne croyez pas?) A la fin de notre session, nous le croisons de plus près, il part comme à son habitude faire le tour de l’île en kite. Nous échangeons de rapides commentaires sur la qualité de la session d’aujourd’hui avec les personnes qui l’accompagnent. Entre temps, nous avons également demandé si nous avions le droit de décoller de son île. On nous a très poliment répondu que « better not because it is a private Island, better to go to the sandy island ». Pas de soucis, nous comprenons et respectons, à partir de demain nous adopterons le petit banc de sable comme notre aire de décollage!

Les jours se succèdent, tous aussi bien les uns que les autres. On kiffe, on a du mal à se dire qu’il faudrait quand même penser à partir. Dimanche, sur la plage d’en face, plusieurs personnes s’affairent. On dirait qu’aujourd’hui plus de gens vont faire du kite, on suppose donc que les personnes que nous avons croisées, plutôt en fin d’après midi, font parti du staff de l’île et que, par conséquent, le dimanche ils ont leur day-off. C’est l’occasion, d’aller demander plus d’informations sur les autres spots des BVI. Nous connaissons l’existence de Anegada, mais peut être existe t il un autre spot moins connu tout aussi bien! Laurent part donc en kite mettre pied à terre de l’autre côté. Moi je continue à m’exercer aux sauts, j’ai décidé qu’aujourd’hui je ferai mon premier vrai saut! Il revient alors avec la banane…… Devinez quoi? Non seulement il a pleins d’informations sur les spots, mais il a rencontré Richard Branson (il lui a même serré la main!). De plus, s’apprêtant à faire son tour de l’île, il nous a convié à le suivre….. Bien sûr, qu’on y est allé! Pour Laurent aucun soucis, c’est un chef en kite! Mais pour moi, c’est la toute première fois que je m’y aventure. C’est avec succès que nous suivons Richard Branson et son staff. De retour, Laurent me dit: « Tu veux une bonne nouvelle? Nous sommes invités à déjeuner avec eux!!! »…… Ouaaaaaaaaaaaaaa, on va pénétrer sur cette île paradisiaque et déjeuner avec Sir Richard!

Le repas est très conviviale, on se retrouve presque assis à côté de lui. Il nous suggérera d’écrire un bouquin sur notre histoire car nous avouons avoir acheté le bateau très peu de temps après s’être connus. On discute aussi avec son staff. Lequel nous apprendra que l’île est louée presque tout le temps à des « guest », qu’une simple nuit  n’est pas à notre portée, que pleins de « famous people » ont déjà séjourné ici….. Nous avons vite l’impression d’être passés dans un autre monde! Parmi le staff, un français, Marco qui est arrivé il y a 5 ans, et ne compte pas repartir. Il est en charge des activités nautiques. Il  nous avouera avoir trouvé tout ce qu’il recherchait ici: un boulot de rêve dans un lieux paradisiaque…..

En l’espace d’un instant, on se voit même proposer nos services avec Laurent. ça serait marrant de travailler sur l’île de Richard Branson pour une année non???

Cette journée, plutôt peu ordinaire, s’achève sur une très bonne note : j’ai fait mon premier vrai saut et Laurent passe un back loop one foot!!!!!!

Nous retournons sur notre petit bateau et rêvons de cette belle rencontre! Très sympathique et accessible Sir Richard!

 

Ce contenu a été publié dans les îles vierges. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Une journée peu ordinaire à Necker Island

  1. Delphine dit :

    Cora, Félicitations pour ton « first » saut !
    Laurent, tu jeux nous décrire le fameux « back loop one foot »… parce que je vois pas bien où est le deuxième pied dans l’histoire ? 😉
    c’est vraiment extra de faire de telles rencontres… qu’elle est riche cette année ! Kiffez à fond.
    Bisous

  2. Samantha dit :

    Que d’aventures mes amis , il y a un an on ne se serais jamais douté …j’ai haté de vous voir deferler les vagues , de vous voir tout court aussi rsrsrsr, continuez de nous faire vouyager et rever , on vous aime , bon vent, beijossss.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *