Premier jour de nave

Comme prévu, nous levons l’ancre jeudi pour Taravai, notre dernier stop avant le grand départ. Nous descendons à terre pour un ultime au revoir à Hervé, Valérie, Alan et Ariki ainsi qu’à Laurence et Pierre les nouveaux habitants depuis décembre. Vendredi matin, dernier nettoyage de la coque… Le vent souffle fort. L’anémomètre approche presque les 30 nœuds…. Nous savons que nous ne partons pas avec la meilleure météo, nous risquons de nous faire brasser avec les 2-3m de houle annoncé sud-est. Peu importe, nous n’avons qu’une idée en tête: partir… C’est vrai qu’après 7 mois passés aux Gambier, on pourrait se dire que nous ne sommes plus à 3-4 jours près… Mais étant donné l’orientation du vent ainsi que de la houle, les conditions de navigation ne devraient pas non plus être dégueulasses. Nous prenons le risque. Nous voilà la grand-voile hissée à remonter la passe de sortie du mouillage ce vendredi à 12H50. Nous nous engageons alors vers la passe Ouest des Gambier… ça souffle vraiment… La mer moutonne. Mais avec les trois ris et la trinquette, nous sommes parfaitement bien…. ça bouge!!!! On s’en doutait! Heureusement aucun de nous deux, ne se sent mal, nous sommes toujours bien amarinés malgré ces 7 mois d’arrêt…. A peine sortis, je m’endors…. Il faut bien reprendre les bonnes vieilles habitudes! Tout d’un coup, je suis réveillée en sursaut! Laurent est tout content!!! vous l’aurez deviné, il a attrapé un poisson, un gros…..C’est un thazard!!!! Voilà sa revanche, sur celui qui s’était décroché de sa ligne, il y a de cela quelques mois… Aucun doute, nous avons à manger jusqu’aux Marquises!!!! Entre le bon cochon d’Hervé et ce gros poisson, nous ne mourrons pas de faim. Nous filons à 6 nœuds. Petit à petit les côtes de Mangaréva s’amoindrissent puis disparaissent doucement. La houle est assez grande et un peu hachée, mais bizarrement elle ne rend pas notre allure inconfortable. La sensation est agréable, le bruit de la mer qui file le long de la coque, le vent qui s’engouffre dans les voiles, et cet horizon de mer à perte de vue, tout nous rappelle les bons moments de la grande traversée. Très fatiguée des derniers jours avant le départ, je m’endors et Laurent prend le premier quart! Nous prenons doucement nos marques. L’atmosphère est reposante, on se relaxe. Il faut dire qu’avec notre nouvel étai, bien réglé par notre ami Matthieu, nous sommes plus que sereins quant au gréement! Aujourd’hui, il fait beau et chaud, nous avons passé toute la journée dehors à contempler cette étendue infinie de mer…. A chaque heure le vent tombe… Nous sommes toutes voiles dehors et filons à 4 nœuds en moyenne. La houle encore haute ce matin, s’amoindrit en fin de journée…. L’allure est tellement agréable que Laurent nous a cuisiné un maa Tahiti ce midi: cochon, poisson cru, lait de coco, Uru (fruit à pain) et patate douce…. Succulent, nous avons savouré tous ces produits provenant directement des Gambier! Bon, après on s’étonne d’être les seuls à ne pas perdre de poids en navigation!!!!!! Le vent devrait continuer à tomber dans la nuit et passer nord est demain…. Nous ferons donc certainement un peu de près mais dans un vent faible. Nous avons parcouru 121 miles des 800 jusqu’à Fatu Hiva. Voilà tout va pour le mieux pour nous. Si le cœur vous en dit, vous pouvez nous envoyer des sms sur le téléphone satellite que nous avons remis en service depuis hier. La procédure, si vous l’avez oubliée, se trouve dans l’onglet « nous contacter » du blog. Même si cette traversée est bien plus courte, c’est toujours plaisant de recevoir de vos nouvelles. @ très bientôt

Ce contenu a été publié dans Les Marquises, Uncategorized. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à Premier jour de nave

  1. François et Maria Bárbara dit :

    Voila à nouveau du sérieux, je passe donc à nouveau vos reportages à Mario Mugnaini, notre beau frère passionné de voile qui apprécie votre prose.
    Bises

  2. briand dit :

    muita coragem queridos beijos

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *