Les îles vierges – Snorkeling

Le vent vient de faiblir suffisamment pour ne plus pouvoir faire de kite. Profitons donc du PMT (palmes masque tuba) pour découvrir les fonds tant renommés des vierges.

The Bath : Situé à l’extrême sud de l’île de Virgin Gorda (l’île en face de Necker Island), nous mouillons dans St Thomas Bay près de la marina. Ce qui nous permet de faire quelques courses d’avitaillement.

The Bath est très fréquenté. Les bateaux doivent s’amarrer sur des bouées rouge 90min, tandis que les annexes ont un amarrage spécial à une centaine de mètres de la plage. (Pour ne pas détruire, ce lieux paradisiaque, les annexes y sont interdites . Ce qui est tout à fait compréhensible vu le nombre de visiteurs à la journée.) Nous laissons donc le bateau à St Thomas Bay et partons en Dinghy (c’est dans ce genre de situation que nous n’avons aucun regret quand à ce bel et utile achat).

De loin, l’endroit est facilement repérable compte tenu des énormes blocs de granit qui le composent. Classé « National Park », cet immense amoncellement de roches forme un labyrinthe naturel où alternent petites piscines d’émeraude et sable blanc.

 

 

 

 

 

 

Je vois d’étranges ressemblances avec certains lieux d’Ardèche comme par exemple le bois de Païolive où l’on retrouve ces blocs de pierre en granit ou en calcaire. Quelques heures pour « matar a saudades » de mon Ardèche! Si l’eau n’était pas salée, on pourrait se croire en spéléo dans la région.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Le film ci-dessous résume en images ce que nous avons ressenti en parcourant, cette fois-ci sous l’eau, ce labyrinthe.

 

The Cave: Norman Island est célèbre pour ses grottes et son trésor.

Selon certains, Robert L. Stevenson aurait eu connaissance de la découverte de ce trésor par une vieille lettre d’un aïeul et se serait inspiré de ce récit pour écrire son célèbre roman « L’île au trésor ». D’autres parlent d’une famille de souche française qui aurait trouvé dans une grotte des doublons espagnols vers 1900. Mais, quelque soit la bonne version, préservons la légende en y croyant. La zone fait partie du National Park, il est donc interdit de mouiller sur ancre. Encore une fois, comme de nombreux sites aux BVI, on peut s’amarrer pour 90min sur les bouées prévues à cet effet, à quelques mètres du site. Nous décidons de passer la nuit dans la baie de Privateer Bay, juste à côté du site. L’endroit est magique, d’un calme impressionnant. Après l’agitation de la journée, autour de « the cave », nous nous retrouvons seuls dans cette grande baie avec comme bruit le clapotis de  l’eau, le gazouillement des oiseaux et le bruissement des feuilles des arbres!

 

 

 

 

Lorsqu’on visite une grotte telle que la Cocalière ou de l’aven d’Orgnac en Ardèche, même si on n’est pas claustrophobe, on peut se sentir oppressé en s’enfonçant dans les entrailles de celles-ci. C’est étrange, mais, en découvrant une grotte (certes bien plus petite) sous l’eau, le sentiment n’est pas le même. Le fait d’être dans le monde aquatique, fait peser un climat de plénitude où l’on se sent bien, relax, zen.

 

Nous avons suivi les conseils du Patuelli en visitant les grottes au coucher du soleil. Bien que ce soit l’heure de sortie des barracudas, la lumière est magnifique. On en a plein les yeux! On se demande tout de même avec Laurent, si les touristes savent reconnaitre nos amis les Barracudas, car aucun ne semble effrayé par ces gros poissons de 60 à 80 cm à la sortie des grottes!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Îlot de Pélican: Nos amis de Belthza, nous ont conseillé de faire un snorkeling à cet endroit. Le courant y est fort, mais les fonds sont riches en faune et en flore. A l’époque, Laurent et moi n’avions toujours pas de livre sur les poissons coralliens de la caraïbe, vous comprendrez donc que nous les avons tous rebaptisé! Du poisson licorne, au poisson papillon, à Némo jaune et bleu, bref, nous avons laissé libre court à notre imagination! Quelques photos!

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Et ce dernier, c’est vraiment le plus spécial des poissons que j’ai pu croiser:

 

 

 

 

 

 

 

Monkey Point: Pour finir cette belle aventure aquatique, nous finissons par Monkey Point, au sud de Guana Island. cette île tire son nom de son rocher à la pointe Nord-Ouest, qui ressemble à une tête d’iguane. Elle est privée et l’accès à l’intérieur est interdit. Nos amis de Belthza nous ont fortement conseillé de s’arrêter ici car les fonds sont également riches en poissons! Nous faisons donc une halte pour le déjeuner et trouvons toutes sortes de poissons.

Celui-ci ( que l’on distingue à peine) est énorme et jusqu’à aujourd’hui nous ne sommes pas surs de son identité. Un bon mètre de long, des écailles très brillantes, une bouche position inférieure, 40 à 50 cm de large, bref une belle bête! Impressionnante quand on ne passe pas très loin, mais totalement inoffensive. Elles nagent parmi des milliers de petits poissons qui leur ressemblent. Peut être leurs progénitures??? Toujours est-il que lorsque les pélicans s’approchent de ces petits poissons, les 3 gros leur foncent dessus, pour les en éloigner.

Les photos ainsi que les vidéos ont été difficiles à obtenir, n’étant pas complètement rassurés par cette bestiole, nous avons préféré prendre son portrait de loin!

 

Une raie au fond de l’eau que nous n’avons pas réussi à prendre lorsqu’elle se mouvait majestueusement. Elle est presque difficile à distinguer sur l’image.

 

 

 

 

Pour finir, un splendide poisson que nous avons surnommé poisson papillon (Rouget Volant). On l’aperçoit également dans le film ci-dessus. Laurent l’a chatouillé pour qu’il déploie ses ailes et nous montre ses couleurs chatoyantes. C’était un beau spectacle d’un poisson que nous voyons pour la première fois!

 

Ce contenu a été publié dans les îles vierges, Non classé. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les îles vierges – Snorkeling

  1. dit :

    Continuez à envoyer des news de temps à autre (même si on est notifié par ex seulement ajd de cette page en date de fin mai…), ça fait plaisir et surtout envie…
    Sublime ce « poisson papillon » en effet
    Régalez vous, éclatez vous, profitez à fond!
    Bises ma Cora (à toi aussi Laurent même si on ne se connaît pas et que je suis qd mm à peu près sûr de préférer claquer des bises à Cora…)

  2. François et Maria Bárbara dit :

    Magnifique les vues sous marine. Nous en apprenons beaucoup.
    Bises

  3. Maman dit :

    superbe les photos. ou vous avez changé d’appareil, ou l’eau est translucide ou elles sont faites par une pro…
    les 2 ou il y a un beau posson bleu vert, ne s’ouvre pas.
    continuez à nous faire rever

  4. Caroline dit :

    N’en jetez plus !!!! Vous me faites trop envie de vivre en live ces moments splendides !
    By the way, maintenant je crois aux sirènes (désolée Laurent tu n’as pas la grâce de ta sirène….). Merci de nous faire partager cette magie naturelle. Bizzzz.

  5. Boun dit :

    Salut Cora,

    je n’ai qu’un mot à dire c’est magnifique et ça laisse Rêveur…
    « CARPE DIEM »

    Bisous à vous deux

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *