Bientôt je serai capitaine – à bas la tyrannie du Captain Corco

Au risque de se répéter, je rappelle que notre expérience en voile n’était pas bien avancée. Laurent s’est improvisé capitaine après trois années de Régate et moi je suis devenue mousse après une expérience à peu près nulle! ( Si on exclut la semaine passée sur un pogo, en Martinique, pour tester mon mal de mer!). Cette expérience de débutant nous a donc valu bien des péripéties comme vous avez pu le lire au cours des différents posts. Depuis Trinidad, cependant, nous avons acquis de l’assurance et le niveau a bien changé.

Grâce à ma filleule, qui au passage est devenue en l’espace d’une semaine un mousse aguerri (alias Mini Mousse), j’ai pu franchir le grade de skipper! Elle a œuvré toute la semaine pour la cause de sa Marraine. Le capitaine a du battre en retraite et reconnaitre que le niveau de Miss Mousse valait maintenant ce nouveau grade!(il a quand même fallu passer des épreuves, dont l’encadrement d’une nave depuis son traçage, jusqu’à son arrivée).

Aux îles vierges, j’ai pu encore franchir les échelons, faire ce que le capitaine n’a encore jamais fait seul à bord: piloter le Black Pearl sans aucun équipier!!!! Et ce, à deux reprises!!!!!

L’histoire commence par un beau matin de fin mai, nous avons quitté Virgin Gorda. Le capitaine est d’une humeur désastreuse, il est fatigué, il a mal dormi. Miss mousse se retrouve donc au commande pendant que, tout doucement, le capitaine glisse dans les bras de Morphée. C’est le moment rêvé pour Miss Mousse, une opportunité pour faire des manœuvres d’empanage en vent arrière toute seule.  Il faut dire que le vent n’est pas très fort; ce qui facilite cette grande première! après 3 empanages, le capitaine ouvre un œil, surpris de ne pas avoir été convié aux manœuvres! Il sent bien le léger climat de mutinerie parmi l’équipage: il semblerait que la mousse soit en quête du poste de capitaine ex æquo. Mais intervenir à ce stade pourrait aggraver la situation. Constatant que la mousse contrôle le bateau, il referme son œil et replonge dans un sommeil profond!

Première étape – DONE!!!!!

Maintenant plus assurée, Miss mousse est convaincue qu’elle peut naviguer seule (par vent peu violent, tout de même). Lors de la sortie des îles vierges, elle réussit donc à négocier avec le capitaine que celui-ci abandonne le Black Pearl dans la baie de Gun Creek pour aller faire la douane. Pendant ce temps, seule maitre à bord, Miss mousse fait des tours dans la baie! Changements de bord tribord, babord, empanage, etc (14-18 noeuds)…. Plus rien n’a de secret. Le capitaine est parti en dinghy, il annonce alors son retour par la VHF dont le récepteur se trouve à l’intérieur. Vous comprendrez donc qu’il n’était pas possible pour Miss Mousse de pouvoir répondre et rester aux commandes. Le capitaine panique donc un instant lorsqu’il ne voit pas tout de suite le Black Pearl que Miss Mousse ramenait au point de RDV.

Deuxième étape : DONE!

La troisième est en fait la plus simple. En effet, par mer calme et vent faible, le capitaine crève d’envie de faire des photos du Black Pearl sous voiles. Les conditions météos permettent une escapade en dinghy (en pleine mer! enfin pas loin des vierges quand même!) le temps de quelques clichés. Pendant ce temps là qui se retrouve à nouveau seule à la barre??? Skipper Miss Mousse qui est envahie par la soif du pouvoir!!!D’ailleurs j’ai déjà volé la casquette du capitaine, histoire d’anticiper!

Dernières négociations, au moment de la remontée du capitaine sur le Black Pearl: des menaces de coups de gaffe si je ne monte pas rapidement en grade!

Le capitaine coopère et remonte sur le bateau. Skipper miss mousse pourra devenir capitaine après avoir effectué  une manœuvre de port. Faut dire que ça lui laisse un peu de temps et de répit: le prochain port est dans quelques semaines et miss mousse n’osera peut être pas une manœuvre dès le premier port!!

Bientôt, je serai donc capitaine ex æquo! Ah bas, la tyrannie du cap’taine Corco!!! Car ce n’est pas facile tous les jours d’être sous ses ordres!

Allez la vérité…. Laurent, allias Cap’tain Corco, est certainement un des uniques capitaines, dans ce milieu marin très macho, à ne pas être contre le fait que je sois capitaine au même titre que lui et à ne pas crier sur son équipage. Après ces quelques mois, c’est souvent désespérant, de constater comme ce milieu, laisse très peu d’espace aux femmes pour la navigation!

 

Ce contenu a été publié dans les îles vierges. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à Bientôt je serai capitaine – à bas la tyrannie du Captain Corco

  1. Delphine dit :

    Bravo Cora d’être arrivée au « top niveau » et Bravo au Capitaine d’avoir reconnu que miss Mousse était au niveau
    Bisouxxx

  2. François et Maria Bárbara dit :

    Parabens capitão!

  3. chantal dit :

    bravo Cora, je n’en doutais pas, tu atteinds tjs le top niveau ds tout ce que tu entreprends…
    et félicitations au cap’taine Corco.
    il est tjs très difficile de revendiquer la place, encore faut il que les interressées la revendique et se battent pour l’avoir ; cela ouvre la porte pour les suivantes qui souvent ne se rendent pas compte que les premières sont mortes pour la qualité de vie des suivantes. Hélas il est encore des pays où femmes = rien

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *