Carnival T&T 2K12 – Insomnia

Pas de doute, nous nous sommes bien reposés:  Bonne grasse matinée pendant que les Mazine et Mariela ont fait l’aller retour à Tobago. Nous sommes bien tranquilles au bord de la piscine quand le téléphone sonne, Djib de sa voix douce et calme nous donne une nouvelle mission (une journée tranquille aurait été trop demandée):

-« Cocotte! On n’a pas les places pour ce soir… Il faut que vous descendiez au repère de Island People pour acheter toutes les places.On est déjà super à la bourre et on risque de ne plus avoir de place à l’entrée! Et si vous voulez faire de l’avion il faut que vous soyez à l’aéroport à 16H00 grand max ».

Alors Island people, quesaco? C’est un Mas Camp. Au fur et à mesure des posts vous comprendrez un peu mieux comment fonctionne le Carnaval. Mais un petit lexique ne vous fera pas de mal.

Mas Camp: c’est la bande dans laquelle vous décidez de passer les deux jours de Carnaval qui sont le lundi et le mardi qui précédent le mercredi des cendres (c’est comme au Brésil). Les gens demandent : « with who are you playing Mas?  » pour savoir dans quelle bande vous défilerez. Pour info, nous allons cette année jouer le Carnaval avec Tribe qui est d’après Djib la meilleur Mas Camp (traduction, celle où y’a les meilleures poulettes! )

Wine: Danse locale plutôt suggestive. Quand on fait le Carnaval Trini, il faut laisser sa mentalité européenne de côté pour se faire à cette danse locale. On pourrait résumer ça par un « frotti frotta » entre un homme une fille ou entre plusieurs filles, qui ne signifie absolument rien pour les locaux, mais qui serait plutôt comme un « Salut tu vas bien? » Pour une idée plus précise taper wine -carnival trinidad sur youtube!

Soca: Rythme local qui vient du Calypso, musique que l’on retrouve un peu partout dans les Caraibes. Ils ont tout simplement accélérer le rythme et mis un peu de « putch putch » derrière (musique électro). Les principales stars Trinis sont bien sûr Machel Montano qui gagne presque toutes les années le concours de la meilleure musique, Fay Ann, Marshall, Blaxx, etc…

Bacchanal: qui vient du français – Grand bruit, vacarme, tapage provoqué habituellement par des personnes. On retrouve dans ce mot, la racine de Bacchus le dieu romain (Dionysos chez les grecs) du vin, de l’ivresse, des débordements, notamment sexuels, ainsi que de la nature.

1919: Meilleur rhum vieux local, se boit brut ou avec du soda et avec du coca quand on ne se rend plus compte de la valeur des choses.

Donc nous voilà avec Laurent à la recherche du repère de Island People qui organise chaque année cette méga fête Insomnia qui comme son nom l’indique, nous fera passer une soirée insomniaque!!! Heureusement la veille nous avions pris la peine de nous munir d’un plan de la ville pour faciliter nos excursions en solo! sans trop de mal nous trouvons leur repère… Merdoum!!! Plus de places à vendre à l’intérieur…. Des revendeurs à l’extérieur nous proposent des places à des prix plutôt exorbitants… Mais nous n’avons pas trop de choix, s’il y a bien une soirée à faire c’est celle-ci!!!

Puis, sans savoir pourquoi, un des gars à l’extérieur nous propose finalement des places à l’intérieur… Bizarre bizarre cette affaire, mais à l’intérieur on est sûr que ce sont des vraies! Nous pénétrons dans le repère…Les places sont quand même plus chères que les premières préventes mais….. PAS LE CHOIX!!

Les places en poche nous prenons la direction de l’aéroport, sans grande conviction il est 15H30 et il est certain que nous aurons des embouteillages…. Le téléphone sonne alors et la douce voix de Djib nous demande « oh les gars! vous êtes où?? Vous avez les places??? bon pas la peine de venir on remet ça à une autre fois! » Grosse déception pour moi, Djib a promis de me laisser piloter!

De retour à la maison de JB, tout le monde se met au lit. Dodo jusqu’à minuit, il faut être en forme pour Insomnia!

A minuit le réveil sonne, c’est à ce moment qu’on se dit: « j’ai pas envie d’immerger! est ce que ça en vaut vraiment la peine?? » « ooooooo c’est Carnival! » Nous rappelle Djib… Les garçons attaquent par un petit BBQ et quelques rhums au bord de la piscine avec les voisins (Cédric et ses copains) pendant que Mariela et moi, nous préparons en essayant nos tenues de lundi/ mardi. Nous savons que le temps de préparation nous sera compter, et pour le défiler il faut privilégier un bon petit style. Lors de mon premier Carnaval, j’étais la seule fille perdue au milieu de 6 mâles qui n’en avaient strictement rien à faire d’être stylés, donc cette année je suis super contente d’avoir mon acolyte Mariela avec moi!!!

A 1H30, Djib donne le départ: « là les gars faut vraiment y aller, avec les embouteillages, on va arriver tard! Cocotte prend des jeux pour passer le temps!!! » Insomnia, se déroule dans la baie de Chaguaramas, près de là où nous avons laissé le bateau, soit 15 à 20min de chez JB sans embouteillage ou 2H/3H lors d’un tel événement car c’est le pays tout entier qui se déplace pour Insomnia! Mais avec Djib au volant,  on réduira de presque 45min le trajet. Il faut savoir qu’il n’y a qu’une seule voie dans chacun des sens. C’est alors qu’une voiture de police, gyrophare allumé, se fraye un passage; Djibrile en deux secondes s’élance derrière les 2/3 voitures qui les collent déjà. On double tout le monde! Nous, nous acclamons notre pilote de rallye qui nous aura fait gagner du temps.

Il est 3H00 du matin quand nous arrivons enfin à l’entrée de la soirée… Nous passons la sécurité sans problème (oufff les places étaient bien vraies!!!). Et là, une foule impressionnante!!!! La musique résonne dans nos oreilles!!! Des drapeaux gigantesques des îles environnantes flottent en l’air pour montrer l’appartenance des différents groupes…. La scène est immense. Ce soir nous verrons Machel et Fay ann qui mettrons le feux.

Tout le monde Wine.  Même Laurent!  à qui il n’aura pas fallu longtemps pour se mettre aux coutumes locales!!

Tout le monde est muni d’un espèce de bandana qu’on fait tournoyer autour de sa tête. Certaines chansons incitent à ce mouvement: « Your flag in the air » « Roll it » « Move your flag »!

Quelle ambiance!!! Laurent n’a jamais vu ça… Et je pense que quiconque serait venu pour la première fois à Trinidad pour cette occasion aurait la même sensation! Au fur et à mesure que la soirée se prolonge, le jour se lève petit à petit. Mais personne n’est fatigué, tout le monde saute, danse, chante, c’est de la folie, quelle énergie!!!

Au loin on n’aperçoit les bateaux qui mouillent dans la baie, dans laquelle nous aussi nous serons amenés plus tard à mouiller. Étrange contraste entre la tranquillité dans la baie, et le grand n’importe quoi de la soirée!

Au petit matin, Machel monte sur scène! C’est un peu lui le clou du spectacle. La foule est toujours en délire, personne n’est partie: personne n’aurait risqué de rater Machel.

Au loin commencent à s’avancer les passerelles des différentes grues, parce que vers 7H/8H il commence à faire chaud. La foule en sueur crie : « Water, water water » incitée également par Machel. Et là tout d’un coup, de l’eau sort de toutes parts lancée sur la foule. Sur chacune des passerelles, 2 personnes sont postées, munies d’un énorme tuyau  (tel les tuyaux des camions de pompiers). Trempée, on dirait que la foule a retrouvé encore plus d’énergie, c’est à se demander ce qu’ils ont bu ou mangé!!!!

Sur la scène, Machel finit son concert vers 8H00!!! La fatigue et la faim se font sentir…. Le temps d’un petit « double » spécialité trinie au petit déjeuner, d’une photo qui sortira sur le website « ET&T » et nous déciderons de rentrer nous coucher. Parce que si nous avons eu plus 1H d’embouteillage à l’aller, il faut bien compter autant pour le retour!!!! Sauf qu’au retour, on n’a pas tout à fait la même énergie!!!

Pour rentrer, c’est la même histoire, mais ce qu’il y a d’agréable c’est que tout le monde est heureux. Personne ne klaxonne, personne ne s’énerve. Certains marchent à côté de la voiture. On en croisera d’ailleurs un plutôt marrant, marchant d’un pas décidé, avec un style bien à lui, alliant exercices de gym et marche marathonienne. Se prenant au jeu, les différentes voitures l’encourageront, nous, nous lui chanterons « un km à pied ». Même les policiers sont cools, des filles sortent de leur voiture et viennent winner sur la moto. Le policier en rigole, puis leur dit d’arrêter! Quelle ambiance folklorique, il n’y a qu’à Trinidad qu’on peut voir ça!!!

Ce contenu a été publié dans Trinidad. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *