On part demain

Avant de quitter Trinidad, il faut repasser par l’immigration et la douane. Cora est habillé avec un petit short, un tee-shirt normal et un bandana sur la tête afin de ne pas avoir de soucis avec le vigile (pas de ventre à l’air). On arrive et là même cinéma, il me fait signe et me redit qu’il faut être habillé convenablement pour faire la douane… Cora reste calme, mais bouillonne intérieurement et cherchera désespérément la plaque où est écrit le P…. de règlement concernant la tenue vestimentaire adécquate…

Nous attendons notre tour car à Trinidad, on attend toujours quand on fait l’immigration ! Ils cherchent notre dossier, apparemment nous aurions perdu un papier car notre dossier n’est pas à sa place. Impossible, car nous avons pris soin de laisser à chaque fois l’ensemble des papiers remis dans notre pochette. Après une fouille plus approfondie, ils sont forcés de reconnaître qu’ils n’avaient tout simplement pas rangé notre dossier au bon endroit  ! …

C’est ensuite le tour de la douane, on attend…Encooooore !!!  Il est 15h45, on souhaite décoller vers 17h. Il faut encore mettre du gasoil, rendre les clés des douches ainsi que l’adaptateur de chargeur de quai de Peaks pour récupérer nos cautions avant 16h. Cora file donc rapidement à l’office à 10 min à pied… Mais après son départ je me rends compte que j’ai conservé sur moi la clé de l’entrée qu’il faut également rendre… Bon on verra bien !! C’est enfin mon tour, on me demande quand je pense partir. « Vers 17h » ! La douanière m’annonce que je vais devoir payer un over fee. (c’est une surtaxe demandée par les douanes et l’immigration lorsque les formalités sont réalisées en dehors des horaires ou le weekend) Mais à ce moment, il est presque 16h, et c’est vendredi !… Elle interprète à sa guise le règlement et considère que je pars en dehors des heures d’ouverture et que par conséquent je suis en over fee ! Même cinéma pour l’allemand qui est devant moi, d’ailleurs… A la différence que celui-ci a acheté son bateau ici et qu’il attend depuis 2 mois d’avoir les papiers lui permettant de quitter Trinidad – a prévoir dans son planning…

A priori les autres douaniers semblent également surpris de cet abus mais n’osent rien dire… Je passe ensuite avec une seconde douanière, censée tamponner nos papiers et encaisser l’argent. Elle tamponne nos papiers de clearance out, me regarde droit dans les yeux et me dit très sérieusement : « and now go fast, NOW !». Je file donc sans demander mon reste et sans payer !!! Dans la précipitation, je m’éclate même le pied sur un trottoir… rien de grave, mais cela surprend toujours. Drôle de douane à Trinidad ! ! !

On est presque prêt à partir, je tente d’aller à l’office de Peaks pour récupérer ma caution. Malgré l’heure tardive, la réceptionniste est là et bien qu’elle ait tout fermé, me rend tout de même la caution… Notre départ est un peu speed : il est presque 17H00, il faut encore faire le plein de Gasoil, terminer la peinture et la fixation du guindeau. On se dit alors que la journée a été plutôt speed, que le guindeau n’est toujours pas terminé, le départ est donc reporté à demain. C’est désespérant, on se dit que l’on ne partira jamais de Trinidad et de toutes les péripéties qui nous sont arrivées ici !!! Qu’un bateau c’est du boulot, du temps et pas mal d’argent… Et qu’on ferait bien du kite à la place du bricolage… Positivons !!Nous remontons sur les Grenadines, avec un bateau au top, vers de superbes spots de kite !

Ce contenu a été publié dans Trinidad. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *