La moitié

4 jours – 421 miles… On vous l’accorde ce n’est pas un score extraordinaire… Mais nous n’avons pas été gâtés avec le vent qui a été plutôt absent les deux derniers jours… Comme quoi on n’est jamais content de ce qu’on a…. Quand il est là, on en veut plus, et quand il est absent on le réclame…. Mais qui dit « pas de vent », dit « pas de houle » non plus. Du coup, nous avons navigué au moteur, toute voile dehors sur une mer d’huile… Une nuit, nous avons croisé un bateau chinois de pêche en route directe de collision sur nous. Nous respectons donc bien nos tours de guet pendant les quarts nocturnes. Depuis ce matin, une petite brise d’Est dominant a repris doucement… Nous avons éteint le moteur dont le bruit incessant commençait à nous fatiguer… C’est bon de se laisser à nouveau porter par une légère houle et le doux son du clapotis le long de la coque. Au fur et à mesure que nous remontons vers le nord, l’air se réchauffe. On peut donc conclure que ces 4 premiers jours ont été très paisibles. Une belle et douce remise en jambe. Nous sommes à priori à la moitié du chemin. Si le vent se maintient nous devrions aller un peu plus vite dans cette deuxième moitié. Nous sommes presque venus à bout du thazard de Laurent… Le grand pécheur devrait donc remettre la ligne à l’eau dès demain…Bizarrement nous ne croisons aucun animal… Serait-ce parce que l’océan pacifique regorge de requins qu’on ne voit plus de dauphins accompagner le bateau? Merci pour les SMS… ça nous a fait plaisir d’en recevoir quelques uns.

Ce contenu a été publié dans Les Marquises. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à La moitié

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *